Bonne ou mauvaise idée? : Louer sa maison temporairement

Par Me Sarah Bissonnette

 

Pour certains, il s’agit de faire un coup d’argent rapide, pour d’autres, de rentabiliser une propriété qui serait, autrement, vide plusieurs mois… Mais est-ce une bonne idée de louer sa maison à court terme?

 

Pour

 

Certaines personnes qui mettent leur propriété sur le marché ont une petite surprise lorsqu’ils s’aperçoivent que leur maison se vend moins bien que prévu. Ainsi, ils finissent par acheter ailleurs avant d’avoir pu vendre. Dans de telles circonstances, louer votre maison permet qu’elle ne soit pas vide, ce qui pourrait avoir un impact au niveau de vos assurances habitations. Également, cela vous permet d’avoir une rentrée d’argent alors que vous vous retrouvez dans la fâcheuse position de devoir payer deux hypothèques en même temps.

 

Et voilà qui fait le tour des éléments positifs.

 

Contre

 

La valeur de votre maison peut chuter. En effet, en droit québécois, les locataires bénéficient du droit au maintien dans les lieux. Ainsi, une fois un bail conclu, même un bail de 3 mois, le locataire résidentiel aura l’option de le renouveler à sa guise, sans restriction. Plus encore, comme il s’agit d’un droit d’ordre public le locataire pourra renouveler même s’il avait promis, lors de la conclusion du bail, de quitter au terme du bail.

 

Également, si un recours est en attente à la Régie du logement, par exemple, si vous faites une demande de non-paiement de loyer ou si le locataire fait une demande contre vous pour diminution de loyer, cela peut avoir un impact, non seulement sur le prix, mais aussi sur le nombre d’acheteurs, certains préférant une propriété clés en mains.

 

Votre propriété peut être endommagée. Certains locateurs ont eu toute une déception lorsqu’ils ont vu leur maison complètement ravagée par des locataires peu scrupuleux en aussi peu que quelques mois. Parfois, comme ils avaient omis de déclarer la location à leur assureur, ceux-ci refusaient de payer les dégâts, les plaçant dans une situation financière précaire.

 

Conclusion

 

Bien qu’il ne soit pas impossible que votre expérience de location ait une fin heureuse, il est en général déconseillé de louer sa maison à court terme, lorsque l’unique but de la location est de combler quelques mois d’inoccupation. Dans ces circonstances, les risques sont plus élevés que les bénéfices anticipés. Si vous souhaitez absolument tenter l’expérience, n’oubliez pas d’en informer vos assureurs et de faire signer un bail en bonne et due forme (formulaire obligatoire selon loi).

 

 

Retour

Read More